Ce week-end, j’ai eu le plaisir d’aller faire un tour au Festival Retro Tease à Lyon, soit un festival dédié aux arts glamour et rétro qui se tenait pour la première fois (du 29 au 30 juin 2019). Il y avait au programme différentes animations et plusieurs workshops mais aussi des spectacles mettant à l’honneur des performeuses françaises et européennes. Nous n’avons pas pris part aux ateliers mais nous avons eu le plaisir d’assister à un petit concert et à un spectacle fort sympathiques et j’avais envie de vous en parler un peu.

Le Festival Rétro-Tease, c’est quoi ?

lulu-wite-eventail-plumes

Le Festival Retro Tease est un évènement ayant pour thématique le glamour et le rétro, notamment sous le prisme de l’effeuillage burlesque (un art qui mêle danse, théâtre, sensualité et humour)

Pendant 3 jours, le public a été invité à participer à divers workshops et animations qui permettaient s’immerger dans cet univers particulier et haut en couleurs. Au menu : initiation au Charleston, spectacles, brunch, relooking pin-up, initiation à la chair dance, concerts, mais aussi fabrication de pasties (des cache tétons), défilé de lingerie sur fond de musique et bal swing… En bref, un programme plutôt riche et mené par une équipe pleine d’enthousiasme.

Le spectacle Cabaret Retro-Tease

Je n’ai pas pris part aux ateliers qui étaient organisés dans le cadre du festival (la perspective de m’agiter en pleine canicule ne me disait guère même si les thèmes étaient intéressants) mais nous avons pris des billets pour assister au spectacle Cabaret Rétro-Tease du samedi soir. Ce spectacle mettait en lumière 7 artistes de France et d’Europe :

  • Miss Botero, marraine du festival avec un passif impressionnant puisqu’elle l’une des pionnières du renouveau Burlesque en France (début des années 80).
  • Celeste de Moriae, une showgirl burlesque croate surnommée « The Face » car elle a mille et une expressions faciales à son arc qui pimentent ses performances. Et pour ne rien gâcher, elle s’illustre aussi dans le chant.
  • Coney Bow, une montpelliéraine, spécialiste de l’effeuillage burlesque avec une touche de pop culture.
  • Lulu Wite, une suissesse notamment passionnée par l’ambiance des années 30. Elle pratique l’effeuillage coquin et gracie le public de sublimes costumes rétro qu’elle fabrique elle-même.
  • Mimi Oh La La, une pin-up grenobloise, qui évolue notamment sur la scène burlesque allemande et parisienne et qui a un bagage en danse et théâtre.
  • Erica Jolibellule, un cru local, puisqu’elle est lyonnaise. Elle est spécialiste de la danse avec des cerceaux et est passionnée par les arts du cirque.
  • Morana, experte en manipulation de cerceaux et toute droit venue de Croatie. Elle a gagné le concours de talents organisé le vendredi et son prix a été d’être rajoutée au line-up du spectacle du samedi soir.
  • Ophélie Carré, celle grâce à qui le festival a vu le jour. Elle est danseuse de formation et s’intéresse à des styles variés allant du classique au modern jazz, en passant par l’oriental.
coney-bow
Coney Bow
Mimi Oh La La

Pendant 2 heures, chacune nous a fait voyager dans son monde et nous on offert un déluge de strass et paillettes, de pas de danse chaloupés, de tenues affriolantes et de moues mutines et espiègles. Le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons passé un super moment et que nous en avons pris plein les yeux. Voir toutes ces femmes embrasser pleinement leur féminité et en jouer avec autant de confiance en elles et de liberté a quelque chose de spécial. Surtout à notre époque où les injonctions relatives au corps de la femmes sont si nombreuses (et nous pourrissent la vie, il faut l’avouer). J’ai aussi adoré le fait de voir se produire sur scène des femmes de toute corpulence et tout âge. En bref, s’il y a une autre édition avec line-up aussi chouette l’année prochaine, j’y retournerai sans réfléchir une seconde.

Ce que j’ai aimé au Festival Retro Tease…

  • Voir les gens sur leur 31 se balader sur le site du festival, avec des robes et coiffures travaillées. Cela m’a fait plaisir de pouvoir arborer sans faire tâche mes petites sandales couleur or qui ne sortent habituellement que pour certains mariages.
  • Les tenues de certaines performeuses qui étaient vraiment sublimes (mention spéciale à Lulu Wite et Miss Botero).
  • L’ambiance bon enfant et bienveillante qui régnait dans la salle. Le public était vraiment top.
  • En apprendre un peu plus sur les traditions du burlesque comme le fait que les assistantes qui viennent ranger la scène entre deux performances (et oui, les showgirls éparpillent souvent pas mal d’accessoires au fil de leur effeuillage ^^) s’appellent des « stage kitten ». À l’époque elles étaient souvent des personnes qui aspiraient aussi à monter sur scène et à devenir des artistes reconnues.
Lulu Wite
Les performeuses du spectacle Cabaret Rétro Tease

(PS : je m’excuse pour la qualité des photos. J’ai eu un petit souci avec mon appareil malheureusement.)

Et vous, avez-vous déjà assisté à un spectacle de burlesque ? Que pensez-vous de cet univers ?