Nous devions initialement aller à Annecy mais naissance de mon neveu oblige, nous avons décalé un peu nos vacances. Cette année, nous avons posé nos valises à Val d’Isère. Je n’avais jamais mis les pieds par là-bas et c’est un peu l’occasion qui a fait le larron. J’ai en effet trouvé un Airbnb plutôt sympa qui offrait un excellent rapport qualité/prix et qui était nettement plus intéressant que ce qui était disponible près d’Annecy.

Le hameau de La Daille - Val d'Isère
Le hameau de La Daille – Val d’Isère. Notre logement était dans le bâtiment de gauche.

Une envie de montagne…

Cette année, nous avions une furieuse envie de montagnes et de balades pour les vacances. Lyon commençait à nous courir sur le haricot avec sa chaleur étouffante et nous avions besoin d’air frais et de calme.

C’est sur Val d’Isère que notre choix s’est porté et nous n’avons pas du tout regretté. Ce village est incroyablement mignon avec ses constructions en bois et en pierre et les montagnes qui l’entourent de toute part. Avec la neige et les guirlandes lumineuses en hiver ça doit être quelque chose.

L’une des modestes demeures que nous avons vu pendant notre séjour

Que faire à Val d’Isère ? 5 activités

On ne va pas se mentir, Val d’Isère, c’est tout petit. En hiver, on y fait du ski et autres sports d’hiver, et en été, on y fait surtout du sport, du sport et encore du sport. De notre côté, c’est principalement sur les petites randonnées que notre choix s’est porté et il y a vraiment de quoi faire lorsque l’on aime marcher. Parmi les options disponibles, nous avons opté pour des randonnées faciles et sans prise de tête. Pour la première fois depuis longtemps, nous avions envie de vacances vraiment relax où ne courrions pas de droite à gauche pour découvrir toutes les activités du coin. Et ma foi… Cela nous a fait du bien.

Voici donc le résumé de nos petites vacances.

1 – La descente depuis le téléphérique de l’Olympique

Points de vue en haut du téléphérique de l'Olympique
L’un des points de vue en haut du téléphérique de l’Olympique. Pas mal non ?

Notre première balade a débuté au terminus du téléphérique de l’Olympique. Nous sommes descendus tranquillement en suivant les pistes de ski et les indications de Google et avons profité des panoramas. Nous nous sommes vraiment régalés. Et puis niveau distanciation sociale, ça ne pouvait pas être mieux. Nous n’avons pas croisé grand monde.

Officiellement, notre hôte nous avait dit que l’on pouvait descendre en un peu plus 1h30. Dans les faits, c’était beaucoup plus long que ça. Les 700 mètres de dénivelé ont piqué un peu et le terrain était assez pentu par endroits.

2. Une balade tranquille au lac de l’Ouillette

Le lac de l’Ouillette est un petit lac de montagne qui est très sympa pour un petit pique-nique à deux, entre amis ou en famille. Il y a plein d’espace pour se poser sur le sol et des tables.

Nous avons été surpris de voir qu’il n’y avait pas de randonnée à proprement dit pour y accéder. Littéralement :

  1. Vous sortez du téléphérique de Solaise,
  2. Vous descendez une petite colline,
  3. Vous y êtes !

La balade consiste en fait à faire le tour du lac et à admirer les points de vue autour. Quelques rares personnes s’aventuraient sur les quelques chemins de randonnée alentour mais c’était tout. Nous avons opté pour un petit tour tranquille car nous étions un peu courbaturés après les 700 m de dénivelé de la veille.

En matière d’activités, il n’y a pas grand chose à faire. L’idée est vraiment de se poser tranquillement dans l’herbe – ce que font la plupart des familles et groupes-, de manger au restaurant qui borde le lac ou de faire de la pêche. La baignade n’est pas autorisée (il y a quelques contrevenants mais c’est à leurs risques et périls).

Accès : le lac de l’Ouillette est accessible :

  • Après une montée dans la télécabine de Solaise. Il se prend juste à côté de celui de l’Olympique,
  • En voiture, en vélo par la route du Col de l’Iseran,
  • À pied en faisant une randonnée de 2h30.
Balade au lac de l'Ouillette
Le lac de l’Ouillette – À découvrir après la montée dans la Télécabine de Solaise depuis Val d’Isère
Lac de l'Ouillette
Téléphérique

3 – Une randonnée au lac de la Sassière

Randonnée lac de la Sassière
Pendant la randonnée lac de la Sassière – On est sur du paysage super canon qui nous a rappelé l’Écosse ^^

Ça a été ma balade préférée de notre séjour à Val d’Isère pour une raison très simple : il y avait PLEIN de marmottes ! C’était la première fois que j’en voyais autant et cela m’a ravi. On s’est amusé à les compter au début mais on vite arrêté parce que ça n’en finissait pas (et aussi parce que j’ai pris la mouche car mes yeux de myope ne faisaient pas le poids face aux yeux de lynx de monsieur). Et comme si ce n’était pas suffisant, nous avons aussi vu quelques chamois de loin. Bref, un vrai plaisir…

Autre petit point sympa : les paysages nous ont beaucoup fait penser à l’Écosse. C’était une jolie coïncidence sachant que nous y étions l’année dernière à la même période.

La balade en elle-même est facile et ne présente pas de difficulté particulière. Elle dure 2h30 et il y a à peine 210 m de dénivelé (autant dire rien du tout). Vous arrivez du côté gauche du lac et il faudra longer le barrage pour passer de l’autre côté et finir la balade.

Nous ne nous sommes pas trop attardés quand nous sommes arrivés près du lac parce que le temps commençait sérieusement à se dégrader.

Randonnée lac de la sassière
Le lac de la Sassière. Un lac artificiel de montagne avec un environnement assez canon.
Montagne près du lac de la Sassière
Une autre vue à côté du lac de la Sassière
Paysage près du lac de la sassière
La citadine qui kiffe sa life au grand air. Don’t judge me
Paysage randonnée vers le lac de la sassière

PS : si vous n’êtes pas du tout à l’aise avec la conduite sur route de montagne, je vous déconseillerais peut-être de partir au lac de la Sassière. La route qui mène au début de la balade est très sinueuse et peut faire un peu peur aux conducteurs non aguerris (sans compter que les personnes souffrant du mal des transports vont surement passer un mauvais moment). Cela doit être l’une des raisons qui expliquait le peu de monde, malgré le fait que la balade soit très sympa.

Une copine rencontrée sur le chemin

4 – Manger une fondue

Fondue au restaurant La Casserole Val d'Isère

Nous avons opté pour une fondue au restaurant La Casserole qui ma foi était très bonne. Le staff était très sympathique. Pour ceux qui s’interrogeraient sur le fait de manger une fondue en été, je tiens à préciser que le soir, la température baisse de manière drastique à la montagne. On dépasse à peine les 10 °C (et c’est pareil le matin).

5 – Goûter les pâtisseries de la Maison Chevallot

Notre hôte nous a (très) vivement conseillé d’aller goûter les pâtisseries de chez Maison Chevallot, une boulangerie-pâtisserie créée par un meilleur ouvrier de France. Le test a été concluant et c’était effectivement très bon (je devrais dire LES tests puisque nous y sommes allés deux fois ^^’).

Pâtisseries Maison Chavallot

Et si vous avez plus de temps et l’envie…

Si vous êtes du genre ultra sportif, de nombreuses autres alternatives s’offrent à vous pour votre séjour. À Val d’Isère ou à proximité immédiate, vous pouvez faire :

  • du VTT (il y a notamment un bike park accessible via le téléphérique de l’Olympique) ;
  • des parcours aventure ;
  • du trail ;
  • du trek ;
  • de la via ferrata ;
  • du canyoning ;
  • de l’escalade.

De notre côté, si nous avions eu plus de temps, nous aurions adoré faire la randonnée de la mythique Vallée perdue qui l’air assez spectaculaire. Ce sera pour une autre fois !

En bref, vous aurez l’embarras du choix pour vous dépenser. Et pour les envies de détente, il y a un très sympathique centre aqua-sportif à Val d’Isère. Piscine chauffée, hammam, sauna et services de massage vous y attendent entre deux sessions de sport ou même pour une totale journée de relaxation.

Les petits plus de Val d’Isère

Je ne sais pas si c’est dû à notre cher ami le coronavirus ou non mais il y avait pas mal de choses gratuites à Val d’Isère durant l’été. Nous avons pu utiliser gratuitement le téléphérique de l’Olympique et de la télécabine de Solaise. Idem pour les parkings. C’est un petit élément de rien du tout mais c’est plutôt chouette si l’on voyage en famille ou que l’on veut faire attention à son budget. Au final, les loisirs ne nous aurions rien coûté du tout.

Carte d’identité de Val d’Isère

Altitude :
1 850 m
Moyenne des prix :
€€€

Val d’Isère est une station de ski qui accueille une clientèle majoritairement étrangère en hiver et avec un important pouvoir d’achat. Cela s’en ressent notamment au niveau des petites surfaces (coucou la bouteille d’huile de tournesol à quasi 4 euros ^^’) mais aussi dans les restaurants, même ceux qui ne sont pas gastronomiques. Si votre budget est serré, privilégiez donc un logement dans lequel vous pourrez cuisiner. Votre porte-monnaie vous dira merci.
De notre côté, nous n’avions rien regardé avant de partir. Nous avons l’habitude de manger dehors quand nous partons en vacances car nous avons la flemme de cuisiner généralement. Cette fois-ci, nous avions pas mal de nourriture pour la semaine mais c’était totalement fortuit. Il fallait que l’on vide notre frigo pour éviter que la nourriture ne parte à la poubelle (#pasdegaspillage). Nous n’étions pas mécontents au final.
Ce qu’il faut ramener de Val d’Isère :
Du fromage bien sûr mais aussi du génépi.

Pour notre part, nous avons opté pour la deuxième alternative. À l’inverse du fromage de la région, nous n’avions jamais goûté ce breuvage.
Pour ce qui est de l’achat du fromage, notre hôte nous avait recommandé La Fermette de Claudine (si vous cherchez où vous approvisionner pour faire une excellente fondue maison).

Le petit bon plan voyage : notre Airbnb

Je le disais un peu plus haut, nous avons trouvé un super Airbnb. Je ne sais pas si c’était dû au coronavirus, à la saison ou à une envie de la propriétaire mais le prix du Airbnb à la semaine était vraiment minime, à peine plus de 300 € la semaine. Pour ce prix là, nous avions accès à un terrain de tennis, un barbecue, et une piscine. Et c’était sans compter la superbe vue que l’on avait depuis notre petit balcon et dont on profitait tous les matins et la baignoire. En bref, si vous vous voulez passer des vacances économiques, dans un studio impeccable, je vous recommande cette location (envoyez moi un petit message et un commentaire si vous voulez le lien).

PS : je sais que tout le monde n’est pas pro Airbnb, pour des raisons que je comprends tout à fait. Cela dit, je trouve que selon la destination, c’est une alternative vraiment intéressante par rapport à l’hôtel, notamment en matière de confort.

Et vous Val d’Isère en été vous avez déjà testé ?

Sharing is caring ! N'hésite pas à partager si l'article t'a plu !